Elle est l’une des plus anciennes et plus grandes de la région. Elle connait un destin tragique à la Révolution. La qualité de son architecture a été célébrée par de nombreux visiteurs à travers le temps. Elle joue, tout au long de son histoire, un rôle politique important.

Onze siècles d'existence

C’est ici au bord du marais, au 7ème siècle, que s’installent les compagnons d’Omer venus l’aider à christianiser cette région. Ebertramn, Mommelin et Bertin fondent vers 650 l’une des plus anciennes et importantes glossaire abbayes bénédictines au nord de Paris avec Saint Vaast d’Arras et Saint Amand. Un inventaire des biens des moines mené deux siècles après la fondation montrent qu’ils possèdent déjà de nombreux domaines autour de Saint-Omer. L’abbaye prospère tout au long du Moyen Age et jusqu’à la Révolution. Elle est alors en grande partie détruite. Les anciens bâtiments des moines sont vendus et démantelés. L’église est vidée et sa toiture enlevée. La ville la rachète et la fait piocher à partir des années 1830 soulevant l’indignation de grands auteurs dont Victor Hugo. Et pour finir, la tour s’effondre après-guerre. En 2007, un parc paysager redonne la lecture d’une grande partie du site…

Les vestiges d'un chef d'oeuvre

Les ruines, classées Monument historique en 1840, sont celles de l’église gothique. Sa construction débute au 13ème siècle par le glossaire chœur . L’abbé Gilbert, surnommé l’abbé d’or, voit grand, il prévoit un édifice aussi haut que la cathédrale d’Amiens soit environ 40m sous voûte ! Son successeur réduira le projet de moitié. Il fera tout de même 122m de long, 40 de large au transept et 25 de hauteur sous voûte. La construction s’achève au 16e siècle par la tour qui symbolise l’art gothique des provinces du nord. Dans le glossaire transept sud se trouvait un glossaire labyrinthe en pavement noir et blanc. Son dessin a été reproduit au quart à la croisée du transept de la cathédrale au 19e siècle. L’abbatiale gothique a succédé à une église romane du 11ème siècle connue par des fouilles menées au 19e siècle. Le chœur était pavé d’une mosaïque dont le musée de l’hôtel Sandelin possède de très beaux témoignages. En dessous, se trouvait une vaste crypte.

Un haut lieu d'histoire

Le rôle politique de l’abbaye débute très tôt. Ainsi les carolingiens y font enfermer Childéric III, le dernier roi Mérovingien au milieu du 8ème siècle. Puis ils y placent leurs proches comme glossaire abbés . Après les invasions vikings, les comtes de Flandre s’emparent de l’abbaye. Plusieurs s’y feront enterrer. Tout au long de son histoire c’est à l’abbaye que logent les rois et princes de passage à Saint-Omer. Au 15e siècle, l’abbé Guillaume Fillastre, un proche des ducs de Bourgogne, fait construire un quartier des princes à cet effet. Philippe le Bon, François Ier ou Louis XIV y séjourneront. Guillaume était aussi le chancelier de l’ glossaire ordre de la Toison d’Or , un ordre de chevalerie créé par Philippe le Bon. Deux chapitres, ou réunions, de l’ordre auront lieu à Saint-Bertin.

Logo Ville de saint Omer
Logo Caso
Logo Pas de Calais Département
Logo région Nord Pas de Calais
Logo Interreg
Logo Europe
Logo Région Saint-Omer